Méditation d'un ermite orthodoxe sur le Saint Suaire

Publié le par Laurageai

 Combien de savants suèrent

A en déteindre le lin

Pour essorer du suaire

Son mystère sybillin

 

Ce serait chose comique

Que le linceul en question

soit celui d'un hérétique

Châtié par l'Inquisition

 

Mais qu'importe en vérité

Puisque rien ne l'illumine

Sinon la sérénité

Laquelle est toujours divine

 

La science ne peut dater

Ce linceul de luxe extrême

Le dernier prêt-à-porter

D'Adam, de Christ, de moi-même/

 

Et à tous ceux qui se plaignent

du moindre petit bobo

Ce visage-là enseigne

Qu'on peut être exsangue et beau.

 

Frère Antoine (ermite)images-1-.jpg

Publié dans Orthodoxie

Commenter cet article